13.10.19

L’extase d’être…

(textes écrits par les veilleuses.eurs)

L’extase d’être, cœur battant, rouge aux joues. Avoir pris ce chemin, au pif, au nez et tomber sur cette rivière. Elle coule, circule, mes respirations qui rythme, les paliers de l’extase.

A cloche, pied, petit saut, sur cailloux à cailloux.

Je redescend la rivière et suis l’écrevisse qui tente de fuir.

……………………………………………………………….

L’extase d’être assisse face à la lune, pleine, ronde. En la fixant longuement, lentement. L’extase de la voir scintiller, longue, voleter. Une mosaïque de lumière blanches. Mouvement. Brillance.

Cette impression de jour en pleine nuit.

……………………………………………………………….

L’extase d’être allé ensemble nous promener, les bras ballants. « Est ce que tu as froid ? » « moi, froid ? » mais bien sur ! Quand j’aurais chaud j’étais quelqu’un d’autre, ou bien un autre truc, enfin j’étais ailleurs quoi. Le froid, il me passe par les chaussettes, ça remonte et ça me donne des visions inter-spéciales quand ma tête est un glaçons, je m’allonge et je fonds.