14.09.19

Glissement vers…

(Texte écrit par les veilleuses.eurs )

Glissement vers moi

mon corps

l’amour de moi

pour l’amour de l’autre

glissement vers le domptage des sheitans qui

parasitent les parois de la boite,

qui nagent en apnée dans le liquide

céphalo-rachidien.

Glissement vers la douceur, l’érotisme

grâce à l’effacement progressif

des tâches ocres qui ont longtemps

semblé sales.

Glissement vers l’amour de ces tâches ocres

qui m’appartiennent !

……………………………………………………………………………………………..

glissement vers la vie, vers la rivière, vers l’eau, avec l’eau.

glissement avec ma jauge, mes fluides qui me portent et qui m’emmènent

glissement vers la réalité, la vérité, la clarté

glissement vers le monde au cœur ouvert, animal sauvage

glissement vers l’inconnu, l’aventure, les risques, la découverte,

glissement vers la lumière, la chaleur, le soleil, la force

glissement en compagnie, les autres, moi, les autres et moi

glissement de corps, d’esprit, des mots, de danses

glissement d’énergie qui m’enracine et fait faire partie de…

glissement en boucle, en cycle qui va et vient

glissement vers l’inattendu, la liberté, le miracle

En fin, glisser, fuir, lâcher, voler, transmuter…

…………………………………………………………………………………….

Glissement vers, le dépassement vers,

les nouvelles sensation me retourne

la glissade est, surprenante la,

sur les fesses je me retrouve,

essoufflé oh, je ravale ma salive….

On virevolte, on valse on est ivre

on s’envole, on s’étire, on s’étiole

on change de forme c’est exaltant

on s’invente on se moque

on s’éprouve fort, loin, haut

on parade, on se dirige vers

on se sent, se suit vers

on chemine sans direction

glissement vers un temps, incertain, immoral et sans encombres.

Un temps incertain et immoral criant sa joie, son extase,

un temps bref, l’extase est brève.

Glissement vers ce temps rapide, tel un souffle qui vous relève les cheveux, crée un frisson sur les poils des tibias puis vous floute la vue.

Une fois que la vue vous échappe, le temps reprend sa relativité

et vous êtes dans cet état palpitant

laissez faire, ça nous échappera tous !

Laisser glisser à l’envers de la face

…………………………………………………………………………………………………..

Glissement versatile

réversible

et

risible

……………………………………………………………………………………………

glissement vers la texture et la matière

atterrissage sur la fourrure

douceur en rebond

et décollage vers le filaire

partout les fils, fins, en vrac

et parfois alignés

en dégradé

être funambule dans la masse

et arriver en chat de l’aiguille

passer dans le trou qui s’ouvre

qui s’ouvre

qui s’ouvre

arriver dans le mou

et ça ne glisse plus

la matière

glissement vers des désirs flous. Se sonder, chaque instant, tenter de se connaître profondément, soi toujours différent, soi toujours différent -ou- s’inventer autre tout le temps -ou- il s’agit donc de la même chose.

Des désirs flous, glisser d’ici cette écriture vers l’au delà du rideau -ou des amis se parlent.

Il s’agit donc d’avancer dans le flou du devenir, glissement vers l’incertain.

Et donc, d’où qu’il est difficile de tenir ses désirs.

………………………………………………………………………………………….

glissement vers l’incertain du devenir autre de ce soi-même pas très bien cerné

contours flous. Pluies éparses. Vaguement solitaire.

Glissement vers une guerrière, un guerrier ? À l’armure fine, pas du tout protectrice, poreuse.

Un peu genre samouraï.

Glissement vers une sorte de fantôme, une mariée, un marié ?, intégralement voilé, invisible donc, en tant qu’humain. Une cage verte, souple, un mouvement flottant. Existe en version courte.

Glissement vers une sorte de carapace, hérissée de tétons.

Glissement vers – je ne parle que de formes-

Ce mouvement n’est il pas à entendre de façon tellurique ?

Donc : qu’est ce qu’il glisse en moi ? Non, c’est trop branlant comme hypothèse.

Vers ou je glisse ? Et quel est le sens de la perte ? Vers ou glisse-es je ! Glissement vers…

et pour quel usage ?

Ou – quelle serait ma puissance ? Dois-je aller voir du coté de mes forces ou chercher à parer mes faiblesses ?

Qu’est-ce qui glisse en moi ? Désirs.vague.clap. Flou.noir

ou – simplement- qu’est ce que je veux être ? Quelle est la perte de mon choix ?

Glissement sur la perte de mon choix